Comment se déroule le mariage civil au Gabon ?

Le mariage civil est une cérémonie célébrée à la mairie et qui symbolise l’union entre un homme et une femme. Pour le faire au Gabon, il faut suivre une procédure bien définie. Quelles sont les étapes de célébration du mariage civil au Gabon ?

Présentation du couple et rappel des pièces fournies

Le mariage civil gabonais se fait à la mairie et rassemble principalement les futurs mariés, le maire, et les deux témoins du mariage. La cérémonie débute par la présentation des jeunes mariées par le maire. Celui-ci doit indiquer le nom, prénom, âge, provenance de chacun d’eux grâce aux informations qu’il a recueillies lors de la procédure qui précède le mariage. Le maire rappelle ensuite les pièces fournies par le couple. Puis, il indique selon l’article 428 du Code Civil gabonais, le nombre d’enfants que le couple a déjà eu en concubinage.

A lire également : Comment devenir un photographe de mariage ?

Présentation des témoins et rappel du régime choisi

Au cours de la célébration, le maire procède également à la présentation des deux témoins en donnant les mêmes informations comme dans le cas des mariées. Après cette courte présentation, l’officier rappelle à l’assemblée le régime choisi par les jeunes mariés. Le régime détermine si le couple opte pour la monogamie ou pour la polygamie.

Lecture des articles du Code Civil du mariage

Le maire se charge ensuite de faire connaitre au jeune couple quelques articles importants du Code civil du mariage. A cet effet, il lira les articles 252, 25, 254 et 259 expliquant ce qu’il convient de faire en monogamie et les articles 260 et 368 pour la polygamie. Ensuite, il devra préciser si le couple renonce soit à la monogamie, soit à la polygamie.

A lire également : La liste ultime des plus beaux pays du monde

Rappel des conditions d’annulation d’un mariage et échange d’anneaux

Après la lecture de ces articles, le maire doit également rappeler à chaque partie, les éléments qui peuvent conduire à l’annulation de ce contrat de mariage. Ainsi, ces rappels seront faits à travers la lecture des articles 177 et 264 du Code civil gabonais. Une fois toutes ces formalités remplies, les mariés peuvent passer à l’échange des alliances. Sous la demande du premier magistrat de la commune, ils doivent exécuter la phrase rituelle prononcée par ce dernier : « vous pouvez embrasser la mariée ». Ainsi, ils échangent le baiser rituel sous les ovations des participants.

 Signature du registre de mariage

La dernière étape de cette cérémonie est marquée par la signature du registre de mariage. Cette signature doit être faite par :

  • les nouveaux mariés ;
  • les deux témoins ;
  • le maire.

Cette signature fait office d’un contrat de mariage qui est légalement reconnu par l’état. Après cette célébration, les nouveaux mariés recevront chacun un volet de leur acte de mariage qui certifie qu’ils sont désormais mari et femme.