Comprendre les principes fondamentaux du mariage en islam

Le mariage tient une place importante dans la religion et la culture musulmane. En islam, toute femme se doit de passer par l’étape du mariage et de la procréation pour assurer la continuité de l’espèce humaine.

Les conditions du mariage en islam 

Le mariage en islam est régi par 4 conditions. Les futurs époux doivent être majeurs de manière à être capables de décider de se marier. Le marié doit bénéficier d’une stabilité financière afin de subvenir aux besoins de son épouse et de sa progéniture. Il est important que les mariés possèdent des personnalités, des valeurs compatibles. Outre le consentement de la mariée, la présence et l’accord de son tuteur sont exigés. Celui-ci est chargé de négocier les termes du contrat du mariage, au nom de la mariée, notamment par rapport au mahr (la dot). Via ce lien, vous allez pouvoir obtenir plus d’informations sur le mariage en islam et accéder à des livres sur le même thème.

A découvrir également : Mariage à l'étranger : 10 destinations idéales pour un jour J inoubliable

Les étapes du mariage en islam

Le mariage en islam se fait en quelques étapes : 

  • La demande en mariage (la proposition)
  • La célébration du mariage
  • L’établissement du contrat de mariage
  • La cérémonie proprement dite

La famille joue un rôle important dans le mariage en islam. Les deux parents des mariés

A découvrir également : Les tendances actuelles pour trouver la robe de mariée parfaite

  • Doivent être consentants
  • Doivent veiller à ce que les deux familles soient en harmonie pour assurer la réussite du mariage.

Les traditions et coutumes spécifiques au mariage musulman

Les mariages islamiques impliquent quelques rituelles et coutumes inscrites dans la tradition et dans la culture. 

Le rituel du Nikah est l’une des règles les plus importantes du mariage islamique. Il s’agit du contrat de mariage officiel entre le marié et la mariée. 

La waleema est aussi une autre coutume importante pendant laquelle la famille du marié organise le festin du mariage organisé. Le mariage islamique implique également les échanges de cadeaux entre les mariés.

L’enjeu de la conversion pour les mariages mixtes

Contrairement aux femmes, l’homme musulman peut préserver sa religion et se marier avec une conjointe non musulmane à condition que celle-ci se convertisse à l’islam. En d’autres termes, l’islam a permis aux hommes de se marier avec une étrangère de religion différente, étant donné qu’ils sont considérés comme des responsables alors que les femmes ne sont pas. 

Dans l’islam moderne, un étranger peut épouser une femme musulmane du moment qu’il accepte d’adhérer à l’islam et à agir selon les normes et les valeurs du système islamique. Autrement dit, il doit se convertir à l’islam. Sur un plan formel, la conversion à l’islam consiste à réciter avec sincérité la profession de foi musulmane, la chahada. 

Par contre, ce type d’union est considéré comme porteur de troubles dans la société musulmane dans le cadre où il dérange son ordre. D’après les conservateurs, la musulmane qui s’est mariée avec un homme musulman est soumise à des menaces par rapport à son identité.

En conclusion, l’islam considère la femme comme le noyau de la famille, en partant du fait qu’elle est l’élément déterminant et incontournable dans la continuité de la génération et dans le développement de la société musulmane.